Lot

L’histoire de lot   

 

1. La vie à Sodome

Dieu a envoyé des prophètes à différents peuples afin qu’ils transmettent un seul et même message : n’adorer que Dieu, de façon exclusive, et ne rien Lui associer dans cette adoration. Le seul prophète qui fut envoyé à l’humanité tout entière est le prophète Mohammed. Son message fut le même, mais il fut envoyé avec une nouvelle loi, qui devait s’appliquer à tous, en tous lieux et en tout temps, jusqu’au Jour du Jugement. La révélation des différentes sourates du Coran fut souvent faite en réponse à des situations ou des événements particuliers vécus par le Prophète et/ou ses compagnons. Les histoires racontées dans le Coran sont autant de leçons, pour l’humanité, qui démontrent la nature de Dieu. L’histoire du prophète Lot, pour sa part, est particulièrement pertinente dans le contexte du 21e siècle.

Dans plusieurs villes du monde, il est dangereux de marcher dans les rues, même en plein jour. Les meurtres sont monnaie courante et la drogue est omniprésente. De nos jours, beaucoup d’enfants, dans les écoles secondaires, ont déjà été en contact avec des consommateurs et/ou des vendeurs de drogue. L’alcool est facilement accessible et est responsable de l’éclatement de nombreuses familles, de plusieurs situations de violence conjugale et de la corruption généralisée des sociétés. La pédophilie est endémique, de même que la pornographie infantile et le trafic humain. Les modes de vie dépravés sont non seulement acceptés, mais souvent considérés comme normaux. Cette description dépeint un monde terrifiant et hors de contrôle, mais est-il si différent du monde dans lequel vivait le prophète Lot?

Le peuple de Lot constituait une société très similaire à la nôtre; une société corrompue, composée de gens dénués de toute pudeur et de criminels de toutes sortes. Le voyageur qui se risquait à passer par la ville de Sodome s’exposait au vol et aux attaques sur sa personne. Le peuple de Lot était dépourvu de toute morale et n’obéissait à aucune norme sociale. L’homosexualité, qui y était omniprésente, n’était pas vécue en secret, loin de là; elle faisait partie d’un mode de vie qui non seulement permettait, mais encourageait le vice et la corruption. C’est à ce peuple que Dieu envoya le prophète Lot, dont le message, comme celui des autres prophètes, était de n’adorer que Dieu, de façon exclusive. L’adoration de Dieu implique nécessairement un désir et une volonté d’obéir à Ses commandements. Mais le peuple de Sodome se complaisait dans la corruption et ne souhaitait nullement changer. La présence de Lot les irritait donc au plus haut point et dès qu’il ouvrait la bouche pour s’adresser à eux, ils se détournaient de lui.

Lot invita les gens de son peuple à laisser tomber leurs activités criminelles et leurs comportements indécents, mais ils refusèrent obstinément de l’écouter. Il les confronta et les admonesta, il dénonça leur corruption, leurs activités et leurs comportements sexuels contre nature, mais sans résultat.

« Que ne craignez-vous Dieu? Je suis certes pour vous un messager digne de foi. Craignez donc Dieu, et obéissez-moi! Je ne vous demande pas de salaire pour cela; mon salaire n’incombe qu’au Seigneur des mondes. » (Coran 26:161-164)

Au cours des dernières vingt ou trente années, il est devenu presque normal de parler de l’homosexualité comme d’un mode de vie parmi d’autres. Mais selon la loi de Dieu, au sein des trois grandes religions (judaïsme, christianisme et islam), ce « mode de vie » n’est pas acceptable. Et ces nouvelles idées voulant que l’homosexualité soit prétendument programmée génétiquement sont également rejetées par les grandes religions. Le Coran affirme clairement que le peuple de Sodome fut le premier à pratiquer cette déviance :

« Quoi! Accomplissez-vous l’acte charnel [comme nul peuple avant vous] avec les mâles de ce monde? Et délaissez-vous les épouses que votre Seigneur a créées pour vous ? Vous êtes vraiment des transgresseurs ! » (Coran 26:165-166)

Le peuple de Sodome avait atteint un tel niveau de dépravation qu’il ne connaissait plus aucune honte, aucune pudeur. Les gens commettaient leurs actes dégoûtants tant en public que dans leur intimité. Le diable, évidemment, leur faisait paraître belles leurs actions. Quand Lot insista pour qu’ils se repentent et se réforment, ils tentèrent de le chasser de la ville, prétendant qu’il commettait un péché en les empêchant d’assouvir leurs bas désirs! Ils lui dirent : « Si tu ne cesses pas, Lot, tu seras bientôt banni [de notre cité]. » (Coran 26:167) Lot exprima ouvertement son dégoût et sa colère et invoqua Dieu afin qu’Il les protège, lui et sa famille, du peuple de Sodome.

Dans une autre ville, le prophète Abraham, l’oncle du prophète Lot, reçut chez lui trois personnes qu’il ne connaissait pas. Comme il était de nature généreuse, il fit rôtir un veau pour ses invités, mais à sa grande surprise, ceux-ci n’y touchèrent pas. Cela était très inhabituel, car les voyageurs sont normalement affamés et leur refus mit Abraham fort mal à l’aise. Voyant cela, les trois étrangers tentèrent de le rassurer. Ils dirent : « N’aie pas peur. » (Coran 15:53) Ses craintes se dissipèrent un peu et il leur demanda ce qui les amenait dans sa ville. Ils répondirent : « Nous sommes envoyés à un peuple corrompu, à l’exclusion de la famille de Lot, [qui sera épargnée]. » (Coran 15:58)

Le peuple de Sodome avait fini par considérer comme tout à fait acceptable sa façon de vivre. Malheureusement, au 21e siècle, nous sommes devenus si habitués à voir le mal, le vice et l’ignorance, partout autour de nous, que nous sommes désormais incapables d’y répondre de manière adéquate. Nous trouvons toutes sortes d’excuses pour justifier des comportements inacceptables, aux yeux de Dieu, alors qu’en réalité, nous devrions être constamment indignés de voir les gens désobéir à Dieu et Lui manquer de respect aussi ouvertement. Les anges quittèrent Abraham et partirent en direction de Sodome, à la rencontre du prophète Lot et de sa famille.

 

2. La destruction de Sodome

Le prophète Lot continua de souffrir des agissements de son peuple, ce qui ne l’empêcha pas de lui transmettre sans relâche le message de Dieu. Les hommes de son peuple, de leur côté, ne cessèrent de se moquer de lui et allèrent même jusqu’à le mettre au défi de faire descendre sur eux le châtiment de Dieu.

« Fais fondre sur nous le châtiment de Dieu, si tu dis vrai. » (Coran 29:29)

Désespéré, Lot supplia Dieu de lui accorder la victoire sur son people.

Au moment de l’invocation de Lot, les messagers (anges) de Dieu se trouvaient en compagnie d’Abraham; ils l’informèrent donc de leur mission auprès du peuple de Lot. Ils dirent : « Nous allons anéantir les habitants de cette cité, car ce sont des gens injustes. » (Coran 29:31)

Abraham craignit alors pour son neveu Lot, qui se trouvait dans cette ville sur le point d’être détruite. Il dit : « Mais Lot s’y trouve! » Ils répondirent : « Nous savons parfaitement qui l’habite. Nous le sauverons, lui et sa famille, à l’exception de sa femme, qui sera parmi ceux qui resteront en arrière » Coran 29: 32)

Ibn Kathir, un grand érudit musulman, rapporte qu’alors que les messagers se rapprochaient de la ville de Sodome, ils croisèrent la fille de Lot près d’une rivière. Elle fut ébahie par leur grande beauté et craignit tout de suite pour leur sécurité. Elle leur conseilla d’attendre près de la rivière; elle irait chercher le prophète Lot, qui les ferait entrer dans la ville sous sa protection. Quand Lot fut mis au courant de la présence de ces étrangers, il fut pris d’inquiétude et se demanda comment il arriverait à les convaincre de contourner la ville de Sodome pour poursuivre leur périple. Lorsqu’il arriva à leur hauteur, il tenta de leur faire comprendre la nature des habitants de la ville, mais ne put, tout au plus, que les convaincre d’attendre à la nuit tombée pour entrer dans la ville.

Plus tard, ce soir-là, Lot escorta ses invités jusque chez lui. Cependant, l’épouse de Lot se sauva par la porte arrière et alla répandre la nouvelle que deux hommes d’une beauté frappante venaient d’arriver chez elle. La nouvelle fut bientôt sur toutes les lèvres et en un rien de temps, plusieurs hommes se trouvèrent rassemblés devant la maison de Lot, certains allant jusqu’à frapper à sa porte et à exiger de voir ses invités. Lot fut choqué lorsqu’il comprit que c’était sa propre épouse qui avait attiré ces gens devant la maison; il sortit, leur demanda de se disperser et leur rappela de craindre le châtiment de Dieu. Il les invita à plusieurs reprises à s’amender et à combler leurs désirs sexuels de manière licite.

« Il leur dit : « Ô mon peuple! Voici mes filles [i.e. les filles de ma nation]; elles sont plus pures pour vous. Craignez Dieu, donc, et ne me déshonorez pas devant mes hôtes. N’y a-t-il pas, parmi vous, un seul homme doué de raison? » (Coran 11:78)

L’histoire de Lot, telle que relatée dans la Bible et dans le Coran, comporte plusieurs similitudes. Toutefois, l’islam rejette totalement la notion selon laquelle le prophète Lot aurait offert ses propres filles aux hommes de son peuple. Les savants musulmans ont tous expliqué que lorsque Lot utilisa le terme « mes filles », il faisait référence aux femmes de Sodome. Clairement, il demandait aux hommes de Sodome de combler leurs besoins sexuels dans le cadre de mariages licites avec des femmes.

Dans son ouvrage intitulé Histoires des Prophètes, Ibn Kathir affirme que les hommes qui se tenaient devant la maison de Lot finirent par enfoncer sa porte et par entrer à l’intérieur, puis à encercler les invités (anges) de Lot. Lot se retrouva impuissant devant cette situation et les supplia de partir. Mais ils lui dirent : « Tu sais très bien que nous n’avons aucunement besoin de tes filles. Et en vérité, tu sais bien ce que nous voulons. » (Coran 11:79) C’est alors que les messagers (anges) de Dieu rassurèrent Lot en lui disant : « Ô Lot! Nous sommes les messagers de ton Seigneur. » (Coran 11:79) Entendant cela, les gens prirent peur et se dispersèrent, laissant Lot et sa famille seuls avec les messagers.

Ces derniers dissipèrent les craintes de Lot et lui ordonnèrent de rassembler sa famille et de quitter la ville de Sodome sur-le-champ. Ils partirent donc et Lot s’assura de clore la marche afin que nul ne se retourne pour regarder la ville. Son épouse resta cependant en arrière (i.e. ne les suivit pas) et fut atteinte par le châtiment de Dieu avec les habitants de la ville. Le Coran décrit ainsi le châtiment :

« Puis, au lever du soleil, le (terrible) cri les saisit. Et Nous renversâmes (la ville) de fond en comble et fîmes pleuvoir sur eux des pierres d’argile. Voilà vraiment des signes pour ceux qui savent observer. » (Coran 15:73-74)

Dans un autre verset, Dieu dit :

« Alors Nous les sauvâmes, lui et les siens, à l’exception d’une vieille femme, qui resta en arrière [et fut exterminée]. Puis Nous détruisîmes les autres et Nous fîmes pleuvoir sur eux une pluie (de pierres). Et quelle pluie effroyable pour ceux qu’on avait avertis en vain. Certes, il y a en cela un signe évident; et pourtant, la plupart d’entre eux ne croient pas! » (Coran 26:170-174)

C’est ainsi que se referma le livre sur l’histoire du peuple de Lot. Leurs noms furent effacés de la mémoire historique. Le châtiment dont Dieu les menaçait, et au sujet duquel Lot les avait mis en garde, se réalisa pleinement, car Dieu tient toujours ses promesses. Lot et sa famille furent sauvés et le Coran ne fait plus aucune autre mention d’eux par la suite.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site